Naviguer dans les canaux de Patagonie ne s'improvise pas. Les conditions y sont extrèmes (passages réguliers de perturbations occasionnant des conditions difficiles en toute saison), cartographie aléatoire (c'est une des dernières régions ou des zones
ne sont pas encore cartographiées), restriction de navigation, isolement ...

Ce sont les raisons qui nous ont conduit à  préparer notre périple de Puerto Montt, le port où Sir-Ernst a atterri après avoir traversé le Pacifique sud depuis Tahiti en septembre, jusqu'à Puerto Williams d'où nous appareillerons vers l'Antarctique en janvier.

Nous avons réuni de précieux renseignements, comme des guides nautiques qui nous indiqueront les mouillages possibles et les renseignements nautiques indispensables, les cartes marines officielles à jour, sans lesquels il serait impossible de se positionner dans ce dédale d'îles,
et enfin des logiciels de positionnement nous facilitant notre progression, sans oublier les incontournables sources de renseignements météorologiques.

C'est tout ce travail que nous vous proposons de partager avec vous ...

La zone de navigation

carte trajet

Elle s'étend sur plus de 1000 milles et peut se décomposer pour nous en 4 parties:

  • De Puerto Montt au sud du golfe de Corcovado. Nous longerons l'île de Chiloé par l'est dans une des régions les plus réputées pour la croisière si l'ont fait abstraction des nombreux jours de pluies qui nous attendent ...
    Nous attendront un créneau favorable pour traverser les 20 milles de golfe de Corcovado qui nous ménera à l'entrée du canal Moradela
  • Des îles Guaitécas au Golfe de Pénas et Puerto Eden. Nous rentrerons véritablement dans les canaux , coeur de la patagonie chilienne. Il faudra tenir compte des courants et choisir  la route la plus sure
    pour se positionner avant de traverser le golfe de Pénas, ouvert sur le Pacifique qui réserve des conditions de mer "particulières". La suite nous éloignera de plus en plus de la civilisation jusqu'au dernier port
    sur notre route : Puerto Eden.
  • De Puerto Eden à l'entrée du détroit de Magellan. Nous emprunterons des canaux aux noms mythiques, "Messier" "Wide" "Smyth" d'autres aux noms inconnus selon les conditions et les autorisations délivrées par l'Armada.
    Nous ferons un détour par l'île "Madre de Dos", l'île aux glaciers de marbre, si chère aux spéléologues français pour y avoir organisé de nombreuses expéditions.
  • Du détroit de Magellan jusqu'à Puerto Williams. Ce sera venté, très venté ! mais nous naviguerons surplombés par des montagnes impressionnantes comme le Monté Sarmiento, avant de rejoindre la ville la plus sud du Chili.

Nous débarquerons 2 équipiers devant rentrer en France à Puerto Eden d'où ils prendront le ferry vers Puerto Natales.

Nous avons 5 semaines pour réaliser ce périple, ce qui peut sembler beaucoup. Mais décembre est un des mois les plus ventés et nous devront certainement patienter de nombreuses journées en attendant une amélioration de temps; Tout compte fait, le timing sera serré.


Les guides de navigation

nautical guide italien C'est la bible pour tous ceux qui naviguent dans les canaux. Mariolina Rolfo et Giorgio Ardrizzi ont réalisé un travail exceptionnel. Compilant des milliers de renseignements
issus de leurs nombreuses années de navigations, et des informations fournies
par des voiliers amis. L'ensemble ne se contente pas de fournir les plans détaillés de plus de 440 mouillages et 450 cartes dessinées et annotées  à la main. La première partie renseigne
le navigateur sur la géographie et l'histoire de cette région. Les conditions météorologiques y sont expliquées. La faune, le flore détaillées, et surtout l'histoire des navigateurs
qui ont exploré ces régions ainsi que celles des peuples originaires de ces contrées et qui ont disparu par la folie des hommes; les Onas, les Haush, les Alacaluf, les Yamana ...
chile guide imray en anglais imray Nous utilisons également ce guide, complémentaire au précédent.
 plan  Nous avons pu bénéficier des croquis levés par des voiliers qui ont fréquenté ces régions et qui circulent sur les pontons. Nos amis du chantier Boréal ont partagé avec nous ces "mines d'or".
Qu'ils en soient, ainsi que les auteurs des croquis, vivement remerciés.

On aime bien particulierement celui là, récit sympa, et il est parapentiste, cela fera plaisir à Noel ...
http://www.intothewind.fr

into the wind2

Et bien sur, Internet regorge de sites de marins qui nous ont précédés et qui ont, bien souvent, magnifiquement, partagés leurs navigations. Nous ne pouvonspas tous les citer,
mais votre moteur de recherche favori saura les retrouver ...


1000 milles de canaux, des centaines de mouillages décrits dans les guides, comment se repérer facilement dans ce dédale ? c'est ici qu'intervient un logiciel exceptionnel "SAS Planet" qui va nous permettre de positionner tous les mouillages, les renseignements nautiques principaux et,
cerise sur le gateau, savoir ou se trouve "Sir-Ernst" ; MAGIQUE

Le logiciel "SAS-PLANET"

tt

sas planet http://www.sasgis.org/sasplaneta/  le site officiel (bonne chance, c'est en russe !)

" SAS PLANET" est un logiciel russe, qui vous permet d'afficher une carte ou une photo satellite, à choisir parmi un très grand choix, et d'y inclure
d'autres cartes ou photos grace à l'utilisation de couches supplémentaires. Les usages sont multiples, 
Certains l'utilisent avec des logiciels externes comme "GEOCAP" pour y préparer leurs cartes de navigation à utiliser avec OPENCN par exemple.
D'autres se contentent d'afficher les photos satellites largement zoomés pour positionner des rochers, "patates" ou autres obstacles à la navigation.
Il existe de nombreux sites traitant de ce logiciel, nous vous conseillons de les parcourir une fois que votre moteur de recherche préféré les aura référencer.

Le nombre de cartes à afficher est ENORME, et surtout, vous pouvez stocker dans un cache le résultat de vos zooms afin de les afficher hors connexion,
loin au large ou au fond des canaux par exemple.

ATTENTION: le logiciel a largement évolué tout au long de son histoire, des fonctionnalités ou cartes et photos satellites ont disparu, ce n'est guère évident de savoir quelle version utilisée.

Pour notre part, nous vous conseillons de récupérer votre version ici, le nombre de cartes est important/
https://mega.nz/#!ygkBlJAZ!_R9spZjr1AKOap--ytaSBbbKRPLA1JqIXZyS6sbgF3s

Quelques liens :

http://ttmaps.free.fr/forums/viewtopic.php?f=28&t=585&sid=4783d6e4e9e03cee079b5301da9321dc

http://pierre.lavergne1.free.fr/special_voileux/sasplanet.html

http://www.tout-sur-google-earth.com/t12687-sas-planet-et-google-earth

http://www.casa-trotter.com/phpBB3/viewtopic.php?t=3763

http://digimapas.blogspot.com/p/descargas.html

A télécharger ici une dernière version :
http://www.sasgis.org/programs/sasplanet/nightly.php

L'aide traduite en français
http://www.fichier-pdf.fr/2016/04/08/sasplanet-aide/

Interroger les forums "Sail The World" ou bien "Hisse et Ho"

Il semblerait que GOOGLE SAT, bien que présent dans la liste disponible, ne soit plus opérationnel.

 

 sas1

 Voici comment nous l'utilisons pour notre part ...

Nous sélectionnons dans l'onglet "carte de base " le serveur BING et ses photos satellites. Google Earth étant aux abonnés absent, ce choix est parfait
pour notre usage.Noter au passage que vous pouvez sélectionner la source. Lors de la constitution de votre bibliothèque de zooms, vous sélectionnez bien entendu "INTERNET" . Une fois en mer ou dans les canaux en ce qui nous concerne, sélectionnez "CACHE", les niveaux de zoom au préalable chargés
seront affichés.

SAS2   Commence alors le positionnement de vos informations, pour notre part, il s'agit des mouillages répertoriés dans le guide Italien. C'est un long labeur
(il y a plus de 450 mouillages) sans compter ceux trouvés dans les bases de données de voiliers ayant navigué dans cette région. L'outil "recherche"
est bien pratique, attention de bien convertir en format sexagésimale les secondes ...
sas3   On crée alors un repère qui s'intégrera dans une catégorie préalablement choisie.
sas4

  On peut afficher par une couche supplémentaire, les cartes Navionics de la zone, ou tout autre source listée dans l'onglet adéquat.

  ATTENTION: les infos Navionics sont issus du catalogue général de l'éditeur, mais ne conviennent pas à la navigation,
les erreurs de postionnement peuvent être importantes. 
NE PAS UTILISER POUR LA NAVIGATION.

  Alors pourquoi utiliser cette fonctionnalité ? Pour afficher des informations comme les noms des îles, des passages, visualiser les feux et balises,
etc ... Bref appréhender ce que sera notre navigation.

sas5   Enfi, voila le résultat, une fois tous les mouillages positionnés. Bon, on vous montre l'intégralité du parcours, en zoomant cela redevient lisible.
SAS6   La, ça va mieux ! c'est le moment de charger en cache les échelles de zoom que vous souhaitez conserver pour les afficher hors connexion.
SAS7

  Une fois en navigation, on se connectera au GPS et nous aurons une idée des mouillages proches sur notre route.

  Pratique, non ?


 

B01 10330 CANAL OESTE 

  Une fois ce travail effectué, il faut préparer les cartes électroniques que nous utiliserons sur l'ordinateur de bord? D'habitude, sur "Sir-Ernst", nous utilisons le logiciel "Scannav".Mais nous n'avons pas pu disposer de toutes les cartes des canaux lisibles par ce logiciel.
  Nous aimons bien doubler nos sources d'informations, aussi nous disposons des cartes Navionics sur notre IPAD. Mais leur précision ne nous satisfait pas entièrement,
la zone couverte sur le fichier acheté couvre des Antilles à toute l'Amérique du sud .Aussi nous avons acheté l'atlas hydrographique de l'armada chilienne, un recueil de magnifiques cartes papiers qui couvre toute notre zone, elles sont bien entendu à jour, ce qui est indispensable pour être en règle vis à vis du RIPAM
(réglement international pour prévenir les abordages en mer) et vis à vis des assurances en cas de problême

 

  .Bon, nous avons toutes les cartes papiers, mais comment les rendre utilisables par notre logiciel ? Facile, il suffit de les numériser, puis de les géoréférencer ...
Elémentaire !

On doit avouer que des bonnes âmes bien attentionnées (merci les 2 Jean-François) nous ont mâché le travail en nous procurant toutes les cartes déjà scannées.
Fallait juste les paramétrer. On vous exlique comment ...

 Le logiciel OziExplorer

ozi

Disposant déjà de certaines cartes géoréférencées, en particulier de l'Antarctique, nous utilisons OziExplorer. Mais d'autres logiciels réalisent également ce travail,

comme "Scannav".

 ozi1

   Une fois les points référencés, on enregistre la carte sous une extension: .map, la carte est alors utilisable dans OziExplorer. La position du voilier s'affichera,
une fois le GPS connecté.

Le logiciel est entièrement francisé, et l'aide parfaitement explicite. Le plus gros travail consiste à scanner les cartes.

  Il ne nous restera plus qu'à récupérer les informations météorologiques pour prétendre naviguer sereinement dans les canaux avec "Sir-Ernst" ...